30 mai 2006

comme si c'était hier ...

    Finalement j' ai profité de mon temps libre pour ...dormir. La grasse mat' est ma specialité, c' est pas ma faute si je suis pas du matin .

Bon j' en viens au vif du sujet , ce qui me pousse à écrire ici. J' ai rompu la semaine dernière après un an et demi de bons et loyaux (hum hum) services avec T. parce que je l' ai trompé pour la enième fois avec B.
Mais tout a une cause, je vais donc vous emmener très loin...il y a un an à peu prêt.

Je suis avec T. depuis quelques mois. Après des débuts très prometteurs je me rends compte assez rapidement que ce n'est pas aussi beau que cela devrait être. T. ne tiens pas à me présenter à sa famille, par ailleurs il fait beaucoup de sport (handball) . Il a entrainement presque tous les soirs et matchs le week end.
Notre semaine habituelle se déroule de la façon suivante: il arrive à 22h, mange , on se couche, on fait l' amour, on dort, le lendemain il repart à 7h. Evidemment au bout de quelques temps je commence à me sentir très frustrée. On ne sort pas, monsieur n' aime pas les soirées organisées par mon école, il trouve mes amies moches, j' ai l'impression de ne pas progresser avec lui. Au bout d' un moment je finis par lui signifier que ça ne me convient plus et qu' il a interêt à changer.
Il commence à faire des efforts, je rencontre sa mère, son frère ( son père est toujours en voyage d' affaire). Je commence à bien m' entendre avec ses amis . Malheureusement ça s' arrête là . On ne fait rien on ne sort pas, on ne va pas au cinéma, on ne fait pas les magasins, on ne vas pas se promener au parc , rien.
Je ne sais pas pour vois mais moi je trouve que c' est très important de faire ce genre de petites choses. Ca peut parraitre insignifiant, n' empêche que ça me manque.
Autres problème , je n' aime pas qu' il sorte avec ses copains sans moi (depuis mon histoire avec mon ex j' ai beaucoup de mal à faire confiance). Il me repproche aussi de trop vouloir le voir. Pour lui les 15km ( 20min) qui nous séparent commencent à être lourds...
Et là je me pose des questions. Moi qui lui ai fait connaître l' amour pour la première fois de sa vie, moi qui lui ai tout donné je commence à  regretter cete histoire. Mais cependant très amoureuse, je continue à supporter cette situation très frustrante.

Avril, soirée étudiante à l' école centrale. Je me réjouis d'avance car j' adore danser. Petite parenthèse: j' ai fait de la gymnatique rythmique pendant 11ans et j' en ai gardé une certaine façon d' exprimer des choses avec mon corps. C' est donc en boite, même si ça parait un endroit dénué d'interêts pour certain que j' ai connu les moments les plus exaltants de ma petite vie. Toute excitée donc à l' idée de la soirée excellentissime au thème brésilien tout aussi génial, je me prépare donc sans savoir encore que je vais rencontrer la personne qui va me marquer au fer rouge.
Mettez vous dans le contexte: musique enivrante, vous entourée d'inconnus (une majorité de mecs à Centrale), vous oubliez vos problèmes et vous vous concentrez sur le rythme...Là un mec se place devant moi et d' autorité il danse avec moi. C'était magique. Quand vous tombez sur un bon danseur vous avez l' impression de lui appartenir, qu' il peut faire ce qu' il veut de vous . Ca a toujours été comme ça avec B. Dès qu' on s' est vus on s' est reconnus. On a tout de suite été à l' aise, comme si on se connaisait depuis longtemps. Ca peut paraître bateau, mais c'était un peu le coup de foudre.











Posté par hesperax à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur comme si c'était hier ...

Nouveau commentaire